Etude Mystere de la voiture electrique

    Les ventes de voitures électriques progressent mais restent marginales par rapport aux 97 millions de voitures neuves qui seront vendues dans le monde en 2018.

    Le potentiel semble important : une bonne image, des constructeurs qui accélèrent pour proposer de nouveaux modèles et des pouvoirs publics qui incitent les automobilistes à rouler à l'électrique. Pour autant, des freins persistent : un prix jugé trop élevé, une image de « citadine », une autonomie insuffisante et la faiblesse des infrastructures de recharge découragent des automobilistes qui restent encore peu nombreux à franchir le pas.

    Eléments de contexte : 2018, un nouveau record absolu pour l'industrie automobile.

    Avec près de 97 millions de voitures neuves vendues dans le monde, l'année 2018 marquera un nouveau record pour l'industrie automobile. En moyenne, depuis l'an 2000, les ventes ont progressé de 3% chaque année et les perspectives pour 2019 restent positives (+2% attendus). En France et en Europe, la phase haussière semble arriver à son terme. Après avoir dépassé les 2,2 millions d'unités en 2018, les ventes de voitures neuves en France devraient baisser en 2019 (-3,5%) avec un recul du diesel qui va se poursuivre.


    La voiture parfaite… sur le papier.

    85% des automobilistes dans le monde (92 % en Chine, 73% en France et seulement 68% en Allemagne) croient à l'avenir de la voiture électrique . Considérée comme véhicule « propre » par une large majorité des répondants (89%), agréable à conduire (86%), renvoyant une image positive, moderne et responsable (85%), elle a tout pour plaire… y compris l'autonomie des batteries adaptée aux besoins de mobilité des automobilistes qui parcourent en moyenne 51km par jour (53km en France). D'ailleurs 68% pensent que le véhicule électrique est « réservé » aux grandes villes.  

    Les points de blocage.

    Le véhicule électrique est perçu comme une voiture plus chère à l'achat que son équivalent thermique pour 86% des automobilistes dans le monde et 91% des Français . Même en incluant les coûts d'utilisation moins élévés, 73% des personnes interrogées pensent que posséder une voiture électrique coûte plus cher qu'un véhicule « classique ».
    L'autonomie limitée est également un frein majeur  : seuls 13% des Français (30% dans le monde) imaginent pouvoir acheter une voiture électrique ayant moins de 300 kilomètres d'autonomie. De même, ¾ des répondants jugent insuffisant le nombre de bornes de recharge. 

    Un manque d'informations avéré.

    La voiture électrique représente une rupture technologique majeure. Les automobilistes ont besoin d'en savoir plus sur cette voiture que personne ou presque n'a eu l'occasion de tester et qui reste méconnue pour beaucoup. 70% des automobilistes dans le monde disent qu'ils n'ont pas suffisamment d'informations concernant cette voiture.
     
    Les entretiens qualitatifs ont montré que ceux qui ont opté pour le véhicule électrique n'envisagent pas de revenir en arrière. Une fois le pas franchi, les automobilistes adoptent sans réserve le véhicule électrique.

    Étude intégrale disponible sur www.observatoirecetelem.com

    Vous avez un projet ?

    TRAVELNET (Siège social)
    12 avenue des Saules
    69600 Oullins, FRANCE

    Recevez notre lettre d'informations mensuelle

    © 2021 Travelnet | Mentions légales - Responsabilité Civile Professionnelle AIG Europe SA N°RD01542537D
    Logo Travelnet
    Éditeur et intégrateur d'applications Web et mobile de réservation, de gestion et de distribution pour les professionnels du transport et du tourisme.
    Vous recherchez ?
    Derniers articles