Le Kiosque

    L'actualité et les évènements de l'hôtellerie, du tourisme et du transport

    Etude Harris Interactive pour Volvo : les français et leur rapport au temps

    Etude Harris Interactive pour Volvo : les français et leur rapport au temps

    Dans le cadre d'une réflexion sur les nouveaux services que les constructeurs automobiles pourraient proposer afin d'améliorer la vie des individus et leur faire gagner du temps au quotidien, Volvo a sollicité Harris Interactive pour réaliser une étude d'opinion sur la perception que les Français ont de leur temps.

    Plus précisément, l'objectif de cette dernière est notamment de connaître les situations dans lesquelles les Français ont le sentiment de perdre du temps dans leur vie quotidienne, et de savoir ce qu'ils feraient en priorité s'ils avaient davantage de temps disponible en plus dans la journée ou dans l'année.

    Les points importants de l'enquête

    Le temps : une denrée rare que les Français ont le sentiment de perdre dans certaines situations du quotidien

    Les Français font l'éloge d'un mode de vie tranquille et sans stress, la grande majorité d'entre eux déclarant aimer prendre leur temps pour faire les choses (83%). Et plus d'un Français sur deux avoue qu'il aimerait, par rapport à sa situation actuelle, ralentir son rythme de vie (53%).

    Mais ce désir d'une vie plus apaisée semble difficilement accessible, car il supposerait l'existence d'une réserve de temps disponible dont peu de Français pensent bénéficier aujourd'hui. Au contraire, près des deux tiers d'entre eux estiment manquer souvent de temps pour faire tout ce qu'ils voudraient dans une journée (65%), et 48% considèrent même ne pas avoir assez de temps à consacrer à leurs proches. Ce problème de manque de temps est particulièrement ressenti par les jeunes de moins de 35 ans et les personnes vivant avec des enfants.

    Dès lors, loin de pouvoir se permettre de prendre leur temps, la plupart des Français tentent plutôt d'élaborer des stratégies d'optimisation de celui-ci. Ainsi, 61% d'entre eux déclarent toujours chercher à gagner du temps dans leur vie, ce score atteignant même 77% chez les moins de 35 ans et 74% chez les personnes vivant avec au moins un enfant. S'il est logiquement beaucoup moins élevé chez les 65 ans et plus, qui pour la plupart sont dégagés des contraintes de la vie professionnelle et de la vie familiale, on peut néanmoins noter qu'il atteint 43% au sein de cette population.

    Ce désir d'optimiser son temps est d'autant plus important que près de la moitié des Français disent avoir souvent l'impression de perdre du temps (48%), ce score étant beaucoup plus important auprès, là encore, des jeunes de moins de 35 ans (68%), mais également auprès des Franciliens (56%). Sur une journée-type, seul un Français sur cinq a le sentiment de ne jamais perdre de temps ou presque. En revanche, 62% d'entre eux estiment perdre au moins 30 minutes par jour en moyenne, et même 37% au moins une heure (ce score atteignant 47% chez les moins de 35 ans).

    Ce sentiment de perdre son temps concerne de nombreuses situations de la vie quotidienne, mais est ressenti de manière plus systématique dans certaines d'entre elles, notamment lorsqu'on a l'impression de les subir sans avoir la possibilité de les contrôler ou de trouver une porte de sortie. La première concerne ainsi l'usage des transports en commun : 71% des Français qui les utilisent ont « souvent » ou « parfois » l'impression d'y perdre du temps. Les moments de déplacement sont particulièrement associés au sentiment de perdre du temps, puisque 56% des automobilistes le ressentent au moins de temps en temps quand ils sont dans leur voiture. Mais au-delà des situations de mobilité, les réunions / rendez-vous professionnels (62%), les rendez-vous médicaux (56%), et les courses (55%) sont également concernés par cette impression. Il n'y a guère que le temps de sommeil qui en soit plutôt préservé, et encore : 23% des Français ont le sentiment de perdre « souvent » ou « parfois » leur temps quand ils dorment…

    S'ils disposaient de temps supplémentaire dans leur vie, les Français privilégieraient les moments passés avec leurs proches et leur épanouissement personnel

    Et si l'on avait plus de temps pour soi dans une journée, est-ce que cela changerait la vie ? Oui, pour une majorité de Français, mais pas pour tout le monde. En effet, près de 6 Français sur 10 (59%) estiment que, s'ils disposaient de 2 heures de plus chaque jour, cela améliorerait leur vie, mais 41% n'en sont pas convaincus. Les résultats sont ici extrêmement différents en fonction de l'âge. Les plus jeunes, qui déclarent le plus souffrir du manque de temps dans leur vie et cherchent le plus à en gagner, sont logiquement ceux qui pensent le plus que 2 heures supplémentaires leur apporteraient un changement positif (81% chez les jeunes de moins de 35 ans, 71% chez les 35-49 ans). En revanche, les plus âgés, pour la plupart retraités et disposant de plus de temps que les autres, apparaissent comme nettement moins sensibles à ce bénéfice : seulement 27% des personnes de 65 ans et plus estiment que disposer de 2 heures de plus par jour améliorerait leur vie.

    Quand on leur demande l'usage qu'ils pourraient faire de ce temps supplémentaire, les Français se montrent partagés : la moitié d'entre eux choisiraient de faire plutôt la même chose qu'aujourd'hui, en prenant davantage leur temps (51%), alors que, pour l'autre moitié (48%), ces heures seraient d'abord utilisées pour faire de nouvelles activités. Là encore, les priorités diffèrent selon l'âge : les seniors en profiteraient plutôt pour ralentir et prendre davantage leur temps, quand les plus jeunes (mais aussi les personnes issues de catégories aisées) feraient plutôt de nouvelles choses qu'ils n'ont pas le temps de faire aujourd'hui. Par ailleurs, la plupart des Français déclarent que, face à la perspective d'avoir 2 heures de plus par jour, ils choisiraient en priorité de prendre du temps pour eux-mêmes (61%), alors qu'environ un tiers d'entre eux préféreraient consacrer ce temps à leurs proches (34%).

    Dans le détail, que feraient les Français s'ils disposaient de temps supplémentaire dans leur vie ? Si chaque journée durait 2 heures de plus qu'aujourd'hui, ils choisiraient en priorité de passer du temps avec leur famille ou leur conjoint (46%), mais aussi de se consacrer à des activités personnelles variables d'un individu à l'autre : promenade (41%), lecture (37%), loisirs (34%), sport (31%), sortie culturelle (30%). Vient ensuite le temps passé avec ses amis (29%), et celui consacré au repos (24%) ou au sommeil (17%). Les activités plus souvent assimilées à du temps « contraint » arrivent en fin de liste, comme le temps consacré à la cuisine et aux repas (15%), ou les tâches du quotidien, de type courses / ménage (13%). Enfin, seuls 6% des Français pensent qu'ils consacreraient au moins une partie de ce temps supplémentaire à leur activité professionnelle…

    On peut observer que les plus jeunes auraient, plus que la moyenne, envie de rattraper leurs heures de sommeil, mais aussi de faire du sport et de passer plus de temps devant des écrans (TV, Internet), quand les plus âgés privilégieraient des loisirs de type promenade, lecture, sorties culturelles. Les personnes âgées de 35-49 ans choisiraient en priorité, quant à elles, de consacrer davantage de temps à leur famille et à leurs enfants.

    Et si, au lieu de bénéficier d'un peu de temps supplémentaire chaque jour, on disposait d'une semaine entière de temps libre en plus dans l'année ? Là encore, le temps consacré à ses proches (41%), à ses loisirs personnels (29%) et aux sorties culturelles (25%) fait partie des options qui seraient les plus choisies. Mais, dans ce cas de figure, la priorité n°1 des Français (qui ne pouvait bien sûr pas être envisagée avec 2 heures de plus par jour), serait de partir en vacances, voyager (53%) : elle arrive en tête des choix de tous les Français sans distinction d'âge, de sexe ou de catégorie sociale.

    Certains autres types de projets nécessitant du temps ne sont cités que par une minorité, comme faire des travaux / refaire la décoration de son intérieur (18%), ou apprendre une nouvelle activité / un nouveau savoir-faire (16%). On peut enfin noter que seulement 13% des Français auraient envie de s'occuper de choses qu'ils n'ont jamais le temps de faire, comme les papiers, le rangement, les impôts, la correspondance : même avec la perspective d'une semaine supplémentaire, il est difficile de donner la priorité à une activité vécue comme « contraignante » …

    Demain, de nouveaux usages pour la voiture ?

    La très grande majorité des Français possèdent une voiture et beaucoup l'utilisent de manière très régulière. Ainsi, plus de la moitié d'entre eux (54%) le font tous les jours ou presque, et 75% au moins 3 fois par semaine. Il s'agit principalement d'actifs, âgés de 35 à 49 ans, vivant en province, et plus particulièrement en zone rurale. En moyenne, 54% des automobilistes français déclarent passer plus de 30 minutes dans leur voiture un jour de semaine (du lundi au vendredi), dont 19% plus d'une heure. Dès lors, on peut comprendre que le temps passé dans son véhicule soit vécu comme du temps contraint par beaucoup de Français : 56% d'entre eux, on l'a vu, ont « souvent » ou « parfois » l'impression de perdre du temps quand ils sont dans leur voiture, un sentiment plus important que la moyenne chez les hommes, les personnes âgées de moins de 35 ans, les catégories aisées, et les Franciliens.

    Dans quelle mesure la voiture pourrait-elle voir ses usages élargis, au-delà du transport de personnes, à l'avenir ? Face à cette perspective, les Français se montrent aujourd'hui assez partagés. En effet, 46% d'entre eux trouveraient utile que les voitures disposent à l'avenir de technologies et services permettant de les utiliser à autre chose que du transport (ex : relais wifi, vidéo-surveillance, possibilité de livrer les course/colis dans le coffre en l'absence du conducteur, etc.), et 14% le trouveraient même « très utile ». Mais 53% sont de l'avis inverse. Les personnes les plus intéressées par cette perspective sont les jeunes de moins de 35 ans, les catégories aisées, les Franciliens… et les personnes qui estiment souvent perdre du temps, notamment en voiture.

    Etude complète disponible sur le site de Harris Interactive

    Tags:

    Inscrivez-vous à la newsletter de Travelnet !

    Recevez les dernières actualités des secteurs de la Mobilité, du Tourisme et du Transport.

    Nos Solutions

    Évolutives Personnalisables

    TRAVELNET développe des applications web et mobiles pour les professionnels du Tourisme et du Transport.
    Aérien

    Aérien

    Système de distribution et réservation pour compagnie aérienne.
    Our vision

    Bus et Navette

    Système de distribution et de réservation pour autocar, bus et navette.
    gestion commerciale et de réservation pour la vente de croisières

    Croisière

    CRM pour la gestion commerciale et la réservation de croisières.
    système de gestion et de réservation Hôtels, chambres d'hôtes et gîtes

    Hôtel

    Application mobile, site Internet pour la location et la réservation de logements
    Système de gestion et distribution séjours et circuits

    Séjour et circuit

    Système de distribution et de réservation pour agence de voyage et tour operator.
    Mobilité entreprise PDE

    PDE Mobilité

    Autopartage et covoiturage dans le cadre du Plan de déplacements entreprise
    Aérien

    Recrutement

    Gestion de banque de cv et recherche de candidats
    Application mobile VTC et TAXI

    VTC et Taxi

    Application mobile, site Internet et plateforme d'administration pour VTC et TAXI.
    Logo Travelnet
    Éditeur et intégrateur d'applications Web et mobile de réservation, de gestion et de distribution pour les professionnels du transport et du tourisme.
    Vous recherchez ?
    Derniers articles