Le Kiosque

    L'actualité et les évènements de l'hôtellerie, du tourisme et du transport

    Bilan touristique annuel de l'île de Saint-Barthélemy

    Bilan touristique annuel de l'île de Saint-Barthélemy

    L’année 2016 fut une excellente année pour le tourisme à Saint-Barthélemy. Les chiffres attestent du succès et de la notoriété de la destination et montrent la mutation de l’île vers de nouvelles tendances touristiques, dans une conjoncture heureuse. Les études réalisées auprès de l’aéroport de Saint-Barthélemy et du port de Gustavia permettent d’établir quelques analyses intéressantes.

    Une petite île au rayonnement international

    L’île de Saint-Barthélemy accueille chaque année environ 320 000 visiteurs parmi lesquels la moitié sont des touristes séjournant sur l’île, 40% sont des croisiéristes et 10% des plaisanciers. Afin d’identifier le profil des visiteurs, deux réflexions se sont posées.
     
    La première concerne l’origine des visiteurs et donc les marchés cibles de l’île de Saint-Barthélemy en termes de tourisme. Globalement, la variété géographique des visiteurs atteste de la notoriété internationale de la destination. L’activité reste dominée par le marché nord-américain avec 60% des visiteurs de l’île, originaires à plus de 90% des Etats-Unis. Le marché européen est ensuite largement représenté (environ 30% des visiteurs) avec une part toujours très importante de touristes français qui s’élève à 20%, suivis par le Royaume-Uni, le Bénélux et l’Allemagne. Enfin, le marché antillais se positionne en troisième place avec environ 10% des visiteurs, principalement une clientèle de proximité avec des visiteurs originaires de Guadeloupe (60%), Martinique (13%) et Saint-Martin (12%). L’île fait enfin le constat d’une part de plus en plus importante de touristes de nationalités variées. Le Sud (Espagne-Portugal-Italie) et l’Est de l’Europe (Russie et Europe de l’Est) représentent une population de touristes croissante. Le marché latino-américain ne représente que 4% des touristes sur l’île de Saint-Barthélemy, majoritairement en provenance du Brésil, mais ce chiffre promet de croître d’ici quelques années. Enfin, l’Asie n’est que très peu représentée (seulement 1,5% des touristes).

    Une saisonnalité moins marquée

    La durée des séjours et le profil des clientèles sont une deuxième piste de réflexion à explorer pour comprendre les tendances touristiques de l’île. La moitié des visiteurs effectue de courts séjours (de 2 à 7 jours), particulièrement lors de la haute saison touristique (de novembre à avril) mais aussi en juin et septembre, en marge des vacances scolaires. Cette tendance s’explique par l’attrait de la destination auprès d’une clientèle de « proximité » voyageant à Saint-Barthélemy en provenance des Antilles ou des Etats-Unis.  
     
    La seconde moitié des visiteurs prend le temps de séjourner plus longuement sur l’île (entre une semaine et un mois). Ils sont également présents tout au long de la saison mais leur part est plus importante lors de la basse saison touristique, surtout pendant les grandes vacances scolaires aux mois de juillet et août, appréciées par une clientèle familiale en provenance de l’Europe et principalement de la France.  
     
    On observe donc une saisonnalité moins marquée puisque l’île bénéficie d’une fréquentation plus linéaire qu’il y a quelques années, avec toujours une forte attractivité pour l’île en haute saison de novembre à avril mais également de plus en plus de séjours de couples en juin et septembre et une clientèle familiale Européenne qui se déplace beaucoup l’été en juillet et août.

    Des séjours touristiques à la hauteur de la réputation de la destination

    Sur le plan de la Destination, le positionnement de Saint-Barthélemy sur le marché du tourisme haut de gamme et de luxe est bien établi. La capacité d’accueil est partagée entre les établissements hôteliers et les locations (villas et autres meublés). Saint-Barthélemy compte une trentaine d’hôtels, dont la moitié en cinq étoiles, qui totalisent près de 550 chambres. L’île recense également environ 800 locations de villas et autres meublés commercialisés sur le marché touristique, pour un total de plus de 2100 chambres. La capacité d’accueil totale de l’île de Saint-Barthélemy est d’environ 5300 lits touristiques répartis entre les hôtels (20%) et les villas (80%).  
     
    Malgré la nette majorité des hébergements proposés en location, les acteurs du tourisme observent un fait intéressant : sur un total de 830 000 nuitées touristiques en 2016, ces nuitées sont partagées presque à égalité entre les hôtels (45%) et les autres locations touristiques (55%). Malgré les nombreux services et prestations de luxe proposés aujourd’hui dans les villas, les voyageurs montrent encore une forte attractivité pour l’hôtellerie ce qui en fait, sur l’île de Saint-Barthélemy, un secteur d’activité pérenne et qui attire de très belles ouvertures d’établissements chaque année.  
     
    Après l’enquête de satisfaction réalisée sur l’île en 2016, auprès d’un panel de 1150 personnes, on observe que 95% des personnes enquêtées sont satisfaites ou très satisfaites de leur séjour à Saint-Barthélemy et envisagent de revenir sur l’île et de recommander la destination. Ont été pris en compte dans ce questionnaire la propreté de l’île, la réputation de la restauration et la qualité de l’offre d’hébergement.  

    Les flux aériens et maritimes confirment le succès de la destination  

    L’aéroport de Saint-Barthélemy Rémy Dehaenen enregistre sa sixième année de croissance consécutive avec environ 185 000 passagers. La liaison majeure est réalisée avec l’aéroport de Saint-Martin Juliana qui concentre 65% du trafic total, devant l’aéroport de Pointeà-Pitre qui conforte sa seconde position avec près de 20% du trafic aérien. Enfin, la compagnie Winair enregistre le plus important nombre de passagers en 2016 (environ 85 000) devant St Barth Commuter (environ 40 000 passagers).  
     
    Les résultats de l’activité du Port de Gustavia s’inscrivent dans la même dynamique avec un trafic de passagers (inter-îles, croisiéristes et plaisanciers) qui s’élève à un peu plus de 300 000 personnes. Les manifestations véliques contribuent à la notoriété du port de Gustavia. Que ce soit la « New Years Eve Regatta », « La Saint Barth Bucket » ou « Les Voiles de Saint Barth », ces événements restent un attrait considérable pour l’île.  

    Un bilan positif conforté par de nouvelles tendances touristiques

    Le succès actuel de la destination Saint-Barth est certes conforté par une conjoncture internationale très favorable à la destination : la dépréciation de l’euro face au dollar attire le marché nord-américain et la propagation de l’insécurité sur le continent européen fait de Saint-Barthélemy une destination attractive le marché ouest-européen.  
     
    Cependant ce bilan touristique montre que l’île de Saint-Barthélemy, loin de se reposer sur sa réputation, est une destination de villégiature toujours plus plaisante, qui respecte les enjeux touristiques et la prise en considération du bien-être de ses visiteurs en développant des événements favorables au tourisme haut de gamme et en prenant soin de maintenir ses infrastructures sur un positionnement luxe. De plus, on note que l’île attire une nouvelle clientèle tout au long de l’année, ce qui permet d’obtenir une fréquentation plus linéaire tout au long de l’année. Des initiatives sont prises en faveur du tourisme d’affaires par exemple lors des mois de mai et juin et du tourisme familial pendant l’été. Cette saisonnalité qui se lisse permet également de respecter l’exiguïté du territoire insulaire et de réguler les flux de personnes tout au long de l’année.  
     
    L’analyse des résultats de l’activité touristique est destinée à anticiper les évolutions à venir et à consolider le projet touristique de Saint-Barthélemy en maintenant le positionnement de l’île Saint-Barth comme un eden de villégiature de luxe.

    www.saintbarth-tourisme.com

    Version AMP de la page

    Inscrivez-vous à la newsletter de Travelnet !

    Recevez les dernières actualités des secteurs de la Mobilité, du Tourisme et du Transport.

    Nos Solutions

    Évolutives Personnalisables

    TRAVELNET développe des applications web et mobiles pour les professionnels du Tourisme et du Transport.
    Aérien

    Aérien

    Système de distribution et réservation pour compagnie aérienne.
    Our vision

    Bus et Navette

    Système de distribution et de réservation pour autocar, bus et navette.
    gestion commerciale et de réservation pour la vente de croisières

    Croisière

    CRM pour la gestion commerciale et la réservation de croisières.
    système de gestion et de réservation Hôtels, chambres d'hôtes et gîtes

    Hôtel

    Application mobile, site Internet pour la location et la réservation de logements
    Système de gestion et distribution séjours et circuits

    Séjour et circuit

    Système de distribution et de réservation pour agence de voyage et tour operator.
    Mobilité entreprise PDE

    PDE Mobilité

    Autopartage et covoiturage dans le cadre du Plan de déplacements entreprise
    Aérien

    Recrutement

    Gestion de banque de cv et recherche de candidats
    Application mobile VTC et TAXI

    VTC et Taxi

    Application mobile, site Internet et plateforme d'administration pour VTC et TAXI.
    Logo Travelnet
    Éditeur et intégrateur d'applications Web et mobile de réservation, de gestion et de distribution pour les professionnels du transport et du tourisme.
    Vous recherchez ?
    Derniers articles